L'hiver arrive, mon ami, et le mal guette
 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 UNe rencontre étrange? OU une mise à Bas violente? (Feat Nuity, Equi, Rez, Espoir et ceux qui sont au courrant de la mise à bas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Modotte Ready
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 23/05/2015
Age : 19

Feuille de personnage
Relations:

Étoile de l'Écume

   Mer 21 Oct - 13:42

C'était pour bientôt la mise à bas. Je le sentais. Et comme la dernière fois je ne restais pas gentiment à ma place dans la pouponnière. Oh non! J'avais trop d'énergie pour ça! Enfin j'allais pouvoir garder deux de mes chatons! Ou l'unique qui naitrait je n'en savais rien! Je tournais en rond dans le camp sans savoir trop quoi faire. Finalement je décidais de sortir me dégourdir les pattes un soir comme à mon accoutumé. Enfin c'était la version officiel, celle officieuse c'était que je filais voir mon compagnon. Le doux et tendre Étoile Désertique! Du faîte que nous nous étions presque fait repérer à la rivière argenté nous avions changé de coin. Nous étions maintenant au plaine du soleil. Espace plus dégagée où la lune nous baignée dans ses rayons aussi argentée que mon pelage.

Je me faufilais sans bruit dans la forêt me guidant par mon odorat plus que par mes yeux car les rayons de la lune ne passaient pas vraiment à cause de l'épais feuillages des arbres mais je connaissais le chemin par coeur comme-ci je l'avais moi même crée. Peut-être était-ce le cas? Mais je ne croyais pas. Après tout il y avait maintes générations de chat qui étaient passé par ici et qui avait crée ce chemin et baptiser la forêt. Enfin ceci ne m’intéressait pas vraiment en ce moment! Je m'installais vers le centre de la clairière et entreprit de faire ma toilette gênée par mon gros ventre tout rond de reine. Étoile Désertique l'adorait. Je me retournais en sentant son parfum si particulier

-Coucou toi!

Je me frottais à lui en ronronnant ravie de le voir. La lune brillait. Ainsi les ancêtres bénissaient notre rencontre et notre amour. Ah! parfois je haïssais le système des clans! Rien que pour ça. Mais j'imagine que j'étais la seule non? Je ronronnais en lui faisant sa toilette quand soudain je me crispais et je sentis mes pattes pliaient. Je roulais au sol en grimaçant de douleur

-..L...L..Les petits arrivent Étoile Désertique...

J'avais la respiration haletante et courte. Je griffais le sol de douleur. Au loin je perçu une forme sombre à l'oret de la plaine
. Qui était-ce? Aucune idée. Mais peut-être pouvait-elle nous aider cette silhouette. Du moins je l’espérais de toute mes force tandis que mon corps était parcouru de spasmes incontrôlables
Ordre du rp: Equi, Nuity avec Aile de Nuit, moi, Nuity, Hope et Rez, Nuity, Equi. Objections?
Revenir en haut Aller en bas
Admin Equi
avatar

Messages : 234
Date d'inscription : 23/05/2015
Age : 20

Feuille de personnage
Relations:

Étoile Désertique

   Sam 24 Oct - 19:34

Une rencontre étrange ? Ou une mise à bas violente ? ft. Ready, Nuity et les chatons.

J’étais si heureux, si content. À la dernière assemblée, moi et Écume des Vagues, nous nous étions convenu pour aller à la Plaine du Soleil la prochaine fois que nous nous verrions, parce que nous avions presque été découvert la dernière fois. Et il se trouvait que cette prochaine fois, c’était aujourd’hui. J’avais mangé une aussi très rapidement, puis je m’étais mis en route. Cela prit quelque temps, quelque temps à marcher sur mon territoire, mais je finis par arriver à l’endroit désiré. Aussitôt, j’entendis un petit “Coucou toi !” qui eut don de me ravir. Écume des Vagues ! Je ronronnai quand elle s’approcha et qu’elle commença à me faire ma toilette. J’adorais quand elle me faisait ça. C’était réconfortant, apaisant, doux. Elle ronronnait aussi. Toutes les fois où on se voyaient étaient semblables, sans pour autant se ressembler. C’était assez étrange à décrire. Ma joie était toujours aussi intense, mais le reste était différent. Enfin, ça ne donnait rien de s’attarder sur les détails. Elle était là, c’était ça le plus important. Et je devais profiter de sa présence pendant qu’elle était encore là. Parce que tout est si éphémère. Rien ne dure pour l’éternité, malheureusement. Bien que je l’aurais voulu, ça ne fonctionnait pas comme ça. Ce n’était pas ça, le cycle de la vie. Alors il fallait profiter à fond des moments heureux lorsqu’ils se présentent à nous. Je baissai légèrement les yeux. Son ventre avait encore grossi. Je l’adorais, son joli ventre. Il me signalait que nos chatons allaient bientôt naître. Comme s’ils avaient lu dans mes pensées, Écume des Vagues commença à avoir mal. Elle se roula au sol en grimaçant de douleur, tandis que j’essayais de la calmer du mieux que je pouvais.

- … L… Les petits arrivent Étoile Désertique…

Quoi, maintenant ? Mais je n’étais pas du tout préparé à ça maintenant! Je tentais vraiment du mieux que je pouvais de la calmer tandis qu’elle griffait le sol de douleur, mais je me sentais si impuissant. J’avais tellement l’impression de me sentir nul, incompétent dans ces moments. Ces moments où je ne pouvais rien faire pour l’aider, parce que j’étais chef, et non guérisseur. Inutile. Je me sentais inutile. Je passai ma langue râpeuse sur son pelage roux et blanc crémeux, tandis qu’elle était prise de convulsions visiblement incontrôlables.

- Ne t’inquiète pas, tout va bien aller !

Je tentais de la rassurer, parce que je le devais. Parce que j’étais son compagnon, et que c’était mon boulot. Parce que je me devais d’être là pour elle, oui. Sinon, et bien je serais fort cruel. Je n’étais pas sûr que ma tentative changeait grand chose, mais au moins j’essayais, donc c’était déjà ça. Soudain, je sentis quelque chose, grâce à mon flair. Ou plutôt quelqu’un. Quelqu’un nous avait découvert ? Et bien, ce quelqu’un en question ne touchera pas à ma compagne ! J’étais peut-être nul en plantes et compagnie, mais au moins je savais me battre. Il fallait bien que ça serve quelque part, être chef ! Je me plaçai devant la lieutenante couchée par terre, prête à la défendre. Le poil hérissé, les griffes et crocs sortis et les oreilles penchées sauvagement, je ne laisserai personne passer ! Je feulai bien fort pour le démontrer.

 


Codage by Luny
Revenir en haut Aller en bas
Fonda' à ton service (ou pas)!
avatar

Messages : 234
Date d'inscription : 20/08/2014
Age : 17

Feuille de personnage
Relations:

Le Staff

   Mer 28 Oct - 16:02


L'odeur du sang. Celle qui te fige de terreur, celle qui est au centre de tes cauchemars. Elle est là. Bien présente. D'où peut-elle venir? Un miaulement. La sang se fige de terreur dans tes veines. Ce miaulement. C'est un miaulement de chaton. Le sang vient-il de lui? Dans ce cas c'est horrible. Comment un chaton peut-il verser du sang? Si jeune, si fragile. Il ne mérite pas une chose pareille. Puis un gémissement. Et une voix. Pousse! Soulagement léger de ta part. C'est une mise bas. Mais une mise bas qui tourne mal. Tu ne peux rien faire. Tu n'arrive pas à bouger le moindre muscle. Enfin, l'obscurité autour de toi se retire. L'éclat doré qui t'entoure t'éblouit. Tu fermes les yeux. La lumière intense disparaît. Les ténèbres sont de retour? Tu ouvres les yeux. Non, c'est juste la nuit.

Aile de Nuit se réveilla en sursaut, affolée. C'était quoi ça encore?! Elle tenta de rassembler ses idées. Mmm, un cauchemar? Une mise bas, pas franchement. Vu comment était fait ce rêve, ça ne pouvait être qu'une vision. Une vision de quoi? De qui? La voix. Elle la connaissait. C'était un mâle. Qui? Bah, tant pis. L'éclat d'or éblouissant l'intriguait le plus. Ce ne pouvait être que... La Plaine du Soleil! Aile de Nuit sortit de son antre. L'air marin du soir lui fit du bien. Elle ferma les yeux. Qu'est-ce que ça voulait dire? Peut-être aurait-elle plus d'indices là-bas. De toute façon, elle sentait qu'elle devait y aller. Elle ne savait pas pourquoi mais elle le sentait.

Elle retourna dans son antre. Elle prit des feuilles de framboises au cas où et elle aviserait une fois là-bas. Elle sortit du camp discrètement. Si elle sortait avec des remèdes, cela paraîtrait bizarre. Autant passer par le petit coin. En sortant, elle fronça la truffe. Berk! Une fois sur les terres du Clan de l'Océan, elle partit comme une flèche en direction du tunnel rejoignant l'île de son clan à celle principale. Elle passa avec anxiété le couloir sombre et humide. Les mauvais souvenirs revinrent à l'attaque une nouvelle fois. En sortant du tunnel, Aile de Nuit poussa un soupir de soulagement. Il était temps pour elle d'aller à la Plaine du Soleil, soit juste au-dessus du tunnel. Elle leva la tête mais de là où elle était, elle ne pouvait pas voir quoi que ce soit.

En arrivant en haut, sur la plaine, la guérisseuse était essoufflée. Puis elle entendit une voix.

- Ne t’inquiète pas, tout va bien aller !

La jeune chatte écarquilla les yeux. La même que dans son rêve! Elle fonça vers l'origine de la voix. En apercevant le chat costaud, elle se traita de cervelle de poisson pourri intérieurement. Évidemment, le chef du Clan du Sable, Étoile Désertique! Comment avait-elle fait pour ne pas la reconnaître plus tôt? Elle ralentit en arrivant. Écume des Vagues, la lieutenante du Clan de la Forêt, était là également. Que faisaient-ils là, tous les deux? Elle ne se posa pas de questions en voyant le ventre de la lieutenante suivit d'une forte contraction. Merci Clan de la Lune de m'avoir prévenue, qui sait ce qui aurait pu lui arriver autrement!

Allonge-toi Ecume des Vagues, c'est moi, Aile de Nuit. Je vais t'aider à mettre au monde tes petits ne t'en fait pas.

Les contractions se rapprochaient. Elle ne tiendrait plus longtemps. La jeune chatte regarda autour d'elle et aperçut ce qui l'intéressait. Elle courut le récupérer et revint aussi vite que possible. Elle lâcha le bâton qu'elle tenait près du museau de la lieutenante.

- Bon, ce n'est pas ta première grossesse, j'imagine que tu comprends son utilité.

Les contractions devinrent vraiment fortes et rapprochées. Aile de Nuit posa une patte sur le ventre de la chatte et le regarda.

- Allez, ça va bien se passer. Pousse!
Revenir en haut Aller en bas
Modotte Ready
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 23/05/2015
Age : 19

Feuille de personnage
Relations:

Étoile de l'Écume

   Mer 28 Oct - 19:17

Étoile Désertique restait près de moi inquiet. Ce n'était pas ma première mise à bas c'était vrai mais j'avais très peur de celle-ci. J'ignorais pourquoi un mauvais pressentiment me gelait les os. Mon compagnon se retourna brusquement en feulant de toutes ses forces. Un ennemie? Je ne pouvais pas me battre et s'il tuait mon compagnon j'étais plus qu'à sa merci. Mais non. Je reconnus la guérisseuse du clan de l'océan: Aile de Nuit. Clan de la Lune soit béni! Elle s'approcha de moi en esquivant mon compagnon

-Allonge-toi Ecume des Vagues, c'est moi, Aile de Nuit. Je vais t'aider à mettre au monde tes petits ne t'en fait pas.

J'obéis et m'allongeais sur le flanc en essayant de lutter pour ne pas me rouler en boule à cause de la douleur. Dire qu'après j'entendais les mâles chouiner pour quelques griffures. Qu'ils subissent les mises à bas! Après on verra! Aile de Nuit partie quelques instants pour revenir en me tendant un bout de bois que je saisis entre mes crocs sans attendre

- Bon, ce n'est pas ta première grossesse, j'imagine que tu comprends son utilité.

Elle s'arrêta un instants pour poser sa patte sur mon ventre. Je grimaçais: les contractions étaient de plus en plus rapproché et violentes. j'avais l'impression de me faire rouler dessus par un monstre.

- Allez, ça va bien se passer. Pousse!

Je me sentais nettement mieux depuis que la guérisseuse était là. Peu importe son clan une guérisseuse est une guérisseuse! La mise à bas aller forcément bien se passer! C'était impossible autrement! Je crispais les mâchoires en poussant en sentant venir une contraction. J'avais été folle de mettre à bas seule avec mon compagnon la première fois!  Plongeant mon regard dans celui de mon compagnon je continuais de pousser jusqu'à ce que je sente un premier petit paquet tomber au sol dans un petit bruit mat. Je savais qu'il en restait. Je poussais un grognement sourd en continuant de pousser au moment où la guérisseuse me l'ordonnait. Lentement le deuxième paquet tomba au sol. Je respirais un grand coup. Aller! Encore une fois! Je sentis ma fourrure se hérissait et je poussais un grognement furieux et le petit paquet, le dernier tomba au sol avec un bruit sourd. Ma tête tomba au sol. J'avais la respiration haletante. Je fixais mes chatons qui étaient contre mon ventre. Deux mâle et une petite femelle. Je fixais mon compagnon et lui désignais la femelle. Elle me ressemblait beaucoup. Il devait la prendre. Je ne pouvais pas m'occuper de plus de deux chatons, pour le bien de mon clan et leur bien. Je fixais les deux mâles et désignait le premier né

-Petit Orage...Et son frère Petit Espoirs... Merci... pour tout Aile de Nuit. Soufflais-je épuisée.

J'allais resté quelques temps avant de rentré au camp avec mes chatons. Pour l’instant les trois tétaient ronronnant de bonheurs comme moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité

   Dim 1 Nov - 17:16

L'obscurité, une chose magique. Car dans cette obscurité, il fait bon. C'est une substance très étrange. Mais très agréable. Indescriptible. C'est juste bien. J'aime cette obscurité. Je suis tranquille. Immobile. Mais... Cela fait longtemps que j'y suis. Je me lasse un peu. Y a-t-il autre chose au-delà de cette obscurité? J'aimerais bien voir. Tout à coup, le changement.

Une secousse me bouscule. Qu'est-ce que c'est que ça? Au moins, ça amène du piment. Je remue pour comprendre ce qu'il se passe. Rien. Bon. Peut-être que ce n'était rien finalement. J'aimerais bien que ça revienne pour savoir. Une autre secousse, beaucoup plus forte, me bouscule à nouveau. Cette fois, elle me fait carrément bouger. Encore! Je veux voir ce que ça donne! Le dernier spasme attendu arrive. Je suis bougé dans tous les sens puis je tombe. La luminosité m'enveloppe. Le froid me saisit. Tout à coup, on me porte et on me lèche. La substance qui m'entoure se casse, puis disparaît. On me porte contre un ventre chaud. L'odeur m'est familière. Je couine, car je ne sais rien faire d'autre. Je couine par instinct, je ne sais même pas pourquoi je fais ça. Une sensation étrange me remue le ventre. J'apprends la faim. Je cherche dans ce ventre quelque chose pour faire face à cette mauvaise sensation. Je trouve. Et je tète. Je découvre le lait. C'est chaud, c'est bon. Et ça rassasie. Je n'ai plus cette sensation au ventre. Petit à petit, une autre la remplace. Celle de la satiété. J'aime bien.

Je couine à nouveau. Je n'entends pas encore. Mais mon instinct, mon cœur me crie une chose. Petit Orage. Je ne savais pas pourquoi, je sentais que ceci allait se graver en moi. J'avais un nom. Je connais la vie. Je n'ai plus faim. Je n'ai plus rien à faire. Alors, je m'endors. L'obscurité revient, mais différente, plus agréable encore. Je connais désormais le sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 01/10/2015

Petit Espoir

   Dim 15 Nov - 17:30

Un mouvement. Une chaleur étrange et rassurante. Je sens quelque chose contre moi et sursaute presque à ce contact brutal. Il fait noir, totalement noir depuis un moment. Je ne sais pas où je suis mais je n'ai pas envie de bouger. Mon petit corps bouge pourtant. Je donne un coup de patte : que ce passe t-il ? Je sens un courant, froid, glacé. Les choses changent sans que je puisse agir. Je crois que je bouge mais je ne sais pas vraiment. Soudainement je tombe. Violent. Ma bulle se casse et elle ne se remettra plus jamais. Mon corps tremble. Je m'accroche à quelque chose de froid sans savoir ce que sont ses petites choses qui sortent de mes pattes. Il n'y a plus de protection. Plus rien à part le silence. Je ne sors pas un bruit, je ne peux pas. De toute façon je ne voudrais pas. Je suppose. Une odeur m'attire, je la connais : elle y était quand j'étais au chaud. Je frissonne et avance rapidement, à l'aveugle. Je n'hésite pas, cette odeur est chaude, je la ressens de nouveau même si tout autour de moi le froid englobe tout. Ma patte touche un endroit plus mou et je sens la chaleur revenir m'englober. Je ronronne sans pouvoir me contrôler et me met à téter quelque chose. Je ne sais pas ce que c'est. Je sais seulement que dans ce monde noir, il n'y a que ça. La substance est chaude, délicieuse et je ressens le besoin d'en avoir plus. Je ne me sens pas si bien que ça mais je découvre quelque chose. Je me détache et commence à ramper : qu'il y a t-il ? Est-ce que cet endroit chaud est le seul ? En dehors, le froid est-il aussi intense partout ?
Revenir en haut Aller en bas
Rez Vote
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 14/10/2015

Petite Vague

   Mar 17 Nov - 18:08

Le noir me berce.. qu'il est bon ce noir, si familier, si chaleureux.. mais je me demande combien de temps devrais-je le garder comme seul repère, il y a t-il autre chose que du noir, qui m'attend ? Au fond, peut-être que ce noir est la seule chose que je vois, et que je verrais, m'en lasserais-je.. ? J'en doute, il est si bon. Je n'ai pas spécialement envie de bouger, mais je le peux, je peux donner un coup de patte, c'est amusant, de sentir mon petit corps se mouvoir, donc je donne un autre petit coup, et une petite secousse me répond, tiens, ce n'est pas habituel, mais c'est amusant, je redonne une petit coup de patte, mais cette fois c'est une important secousse qui me répond, je me secoue légèrement, essayant de me mouvoir, mais je suis comme dans une bulle... une nouvelle secousse, j'espère que ce n'est pas ma faute.. je ne faisais que- Le froid. J'ai froid. Je ne sais pas ce que c'est.. mais je peux le dire, j'ai froid, et bientôt... ce n'est plus le noir.. mais de la lumière, qu'elle est belle, je ne distingue rien autour de moi, mais qu'elle est belle, cette lumière. Je sens quelque chose de solide en dessous de moi, je viens de tomber.. ? Mais tomber où.. ? Et surtout.. de quoi.. ? Je ne crois pas avoir était en hauteur.. ? Peu importe.. J'ai froid, mais bientôt, je suis comme soulevé, une foule d'impression et de ressenti, je ne connais pas ça... ça m'amuse, c'est nouveau, j'aime ce qui est nouveau, mais on dirait que quelque chose vient briser ma bulle.. oh non.. elle m'était si familière, cette petite bulle. J'aimais bien la lumière, mais il y a trop de lumière.. et trop de.. bruit.. ? Je ne connaissais pas ça.. du bruit.. c'est amusant, on dirait que mes oreilles remuent avec le bruit, mais je me rend soudain compte que je couine depuis le solide... je couine.. pourquoi.. ? ça peut sembler bête.. mais.. je ne sais pas vraiment... j'ai faim, c'est amusant ça, c'est nouveau.. J'ai faim. Je suis lentement reposé sur quelque chose de chaud, mais instable, c'est amusant ! Je frotte lentement une quelconque partie de mon corps sur ce corps chaud, avant de téter.. quoi.. ? Pourquoi.. ? Je ne sais pas.. j'ai agis d'instinct... mais j'avais faim.. et ça va de mieux en mieux, c'est amusant. Il y a moins de bruit autour de moi, mais je continue a téter, tout simplement. Je n'ai plus faim maintenant, et ça aussi c'est amusant, familier, mais amusant, mais mes yeux se ferment, c'est amusant, je ne peux pas les ouvrir.. c'est la fatigue.. encore une découverte.. c'est amusant... et je retrouve ce noir, qui vient me bercer, que j'ai quitté, étais-ce éphémère.. ? Je m'endors, dans ce noir, qui ne m'est plus aussi familier...
Revenir en haut Aller en bas
Fonda' à ton service (ou pas)!
avatar

Messages : 234
Date d'inscription : 20/08/2014
Age : 17

Feuille de personnage
Relations:

Le Staff

   Dim 20 Déc - 18:08

-Ce sont deux beaux mâles et une magnifique femelle.

Je pousse les trois boules couinantes vers leur mère et m'assois. Tout s'est bien passé. Les trois petites boules de poils étaient en forme, tout allait bien. La présence d’Étoile Désertique me perturbait mais bon, tant pis. Je les regarde, ma tâche est finie. Je ferais mieux de rentrer, je sens que tout cela ne me concerne pas. Je regarde Ecume des Vagues, puis les trois petits chatons, puis Etoile Désertique.

- Je vais rentrer. Bonne chance!

Je me lève et fais demi-tour. J'ai fini ce que je devais faire ici. J'emprunte le tunnel qui mène à mon île, de façon moins anxieuse car je n'y fais pas attention. J'ai la tête vide. J'espère que ces petits s'en sortiront. Une fois arrivée sur mon île, je traverse la Mini-Plage et rentrer discrètement dans mon camp. J'ai accompli ma tâche de guérisseuse, la suite de ce qu'il va se passer ne me concerne pas. Je devrais dire, ne me regarde pas, mais je sens que je vais aller rapidement fouiner... C'est plus que l'heure de dormir. Clan de la Lune, protège ces petits.

[HRP: Mini-post, Equi, t'as plus qu'à rép et on clos]
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cats Island :: RPG :: Terres Libres :: Plaine du Soleil-